© 2016 by IDEA | Intégration design et architecture

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icon
 
NOUVELLES 2015
 

 

DES INSPECTIONS TECHNIQUES POUR TOUT LE QUÉBEC, EN MÊME TEMPS

Plan d’action du MSSS pour se conformer à la Loi 38 / 29 septembre 2015

 

Plusieurs établissements de santé n’ont pas encore lancé leur appel d’offres visant l’engagement de professionnels pour réaliser cette tâche colossale. Il ne tient qu’à eux de saisir cette opportunité émanant du MSSS et leur permettant de mettre à jour la gestion de leur maintien des actifs immobiliers.

 

Cette concentration au même moment de tous les projets d’inspections techniques pour les établissements de santé québécois est à la fois avantageuse et contraignante. En effet, c’est un net avantage que d’obtenir, à un même moment, un portrait global

à l’échelle nationale. Le relevé obtenu correspondra à une photographie de l’état des installations à une date donnée. Il servira donc d’outil pour prioriser les actions à prendre, et ce, à partir d’une même base de comparaison.

 

Le pendant négatif de cette démarche globale est la nécessité de mobiliser, lors d’une même (courte!) période, un grand nombre de professionnels. Ceux qui sont des experts reconnus de ce type de service ne courent pas les rues! Sans compter que les firmes qui font de ce service une spécialité sont rapidement retenues pour effectuer les premiers mandats apparus sur le marché;

elles voient par la suite leur disponibilité se réduire pour les autres mandats à paraître. Il en est de même pour les ressources internes des établissements de santé, qui doivent ajouter cette nouvelle exigence à celles déjà imposantes découlant de la restructuration du réseau (projet de loi 10).

 

Dans ce contexte, Topo planification (spécialisée depuis plus de 10 ans dans la réalisation de tels mandats de maintien d’actifs

et désormais division de St-Gelais Montminy + Associés Architectes) se fait un devoir de s’assurer de posséder toutes les ressources nécessaires (nombre et expérience) pour une prestation de qualité, et ce, avant d’offrir ses services. Cette façon de faire lui permet de respecter les attentes de ses clients, tant sur les plans de la qualité que des échéanciers et budgets. Évidemment, la profondeur de l’équipe permet, dans une certaine mesure, un resserrement des efforts lors de pointes de travail, même pour des mandats du même type réalisés selon un échéancier identique.

 

Souhaitons finalement que cette démarche panquébécoise atteigne son objectif ultime : une gestion intelligente et un maintien (dans certains cas, une amélioration!) de l’état physique des installations de santé, sur tout le territoire.

 

 

ENCADRER LES PROJETS, DU DÉBUT À LA FIN

Lancement de la signature visuelle renouvelée de Topo /  18 septembre 2015
 

Topo connait un vent de changement ces derniers temps. Elle accompagne sa récente intégration à la firme STGM Architectes d’une nouvelle signature visuelle, plus moderne et reflétant mieux ses qualités et son évolution des 13 dernières années.

 

Toujours avec comme ligne directrice sa spécialité, la planification immobilière, Topo affirme son identité avec force par son nouveau logo de forme carrée représentant bien ses activités avec sa formule « Encadrer les projets, du début à la fin. ».

 

Inspiré par le bâti grâce à sa forme angulaire, l’aspect simple, épuré et compréhensible du logo n’est pas sans rappeler les qualités reconnues des études et outils de Topo, toujours considérés très conviviaux par ses clients.

 

 

DES SERVICES EN PLANIFICATION ET ARCHITECTURE MIEUX INTÉGRÉS!

Topo et STGM joignent leurs forces sous une même entité / 03 août 2015
 

Ayant réalisé quelques projets en commun ces dernières années, STGM et Topo ont récemment décidé de jumeler leurs forces sous un même toit et sous une même entité juridique. L’alliance STGM/Topo transcende désormais les partenariats occasionnels, formés à la remorque des opportunités du marché. Nous sommes persuadés que nos clients ainsi que nos firmes ont tout à gagner à organiser ainsi leurs équipes et à rendre définitive cette association des plus naturelles.

 

La nouvelle synergie formée par nos équipes nous permet d’offrir à notre clientèle des services de qualité véritablement intégrés. Cette vision d’unification était déjà en place chez STGM, qui comprend des divisions offrant des services connexes : CODEX (consultation en codes et normes du bâtiment), Ambioner (ingénierie spécialisée en développement durable), Cargo (services multidisciplinaires : administration et contrôle des processus de développement de projet, notamment), Fixion3D (modélisation

et animation en architecture et design intérieur) et IDEA (design intérieur et graphisme).

 

La beauté d’une nouvelle association, c’est qu’elle permet de tirer le meilleur des forces et atouts de nos équipes respectives.

 

Les outils éprouvés, méthodologies et approches de nos deux firmes seront mis en commun, au plus grand bénéfice de nos clients, puisque les forces de l’une viennent modifier les forces de l’autre. Par exemple, les savoir-faire complémentaires des

deux firmes améliorent la fluidité entre les étapes de planification (force reconnue de Topo) et les étapes subséquentes

(force de STGM) : plans et devis, chantier de construction, etc.

 

Finalement, STGM et Topo partagent la même philosophie en matière de pérennité des immobilisations. Elles ont à cœur

le maintien et la durabilité des installations et prônent toutes deux le principe de raffinement de la planification en amont pour livrer des résultats à haute valeur ajoutée.

 

Nous croyons profondément au succès de cette alliance qui, en plus de donner un souffle nouveau aux expertises déjà en place, permettra d’injecter un dynamisme inédit à nos services.

 

Longue vie à l’équipe de Topo planification!

 

 

CODE DE CONSTRUCTION 2010 – UNE ÉVOLUTION DE LA RÉGLEMENTATION

En vigueur dès le 15 juin prochain / 05 juin 2015

 

Le 29 avril dernier, la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ) a publié le Règlement modifiant le Code de construction, chapitre I, Bâtiment, dont les dispositions entreront en vigueur le 15 juin 2015. Ainsi, le Code national du bâtiment (CNB) 2010 est officiellement adopté et remplacera l’édition actuellement en vigueur, soit celle de 2005.

Cette règlementation est vivante et constitue une réponse à certains événements ou contextes en évolution. En voici quelques exemples :

  • L’ajout de dispositions permettant la construction de bâtiments combustibles en ossature légère, en gros bois
    ou en construction massive en bois jusqu’à 6 étages pour les usages d’habitation ou d’établissements d’affaires.

    Une telle disposition est un pas vers l’avenir, spécialement en matière de développement durable : pensons notamment
    aux projets d’écoquartiers tels que celui prévu dans le secteur Pointe-aux-Lièvres à Québec.

  • L’introduction de la notion d'établissement de soins groupe B division 3 a été introduite. Cette classification regroupera notamment toutes les résidences privées pour aînés soumises à la certification du ministère de la Santé et des Services sociaux. Les établissements de soins devront être protégés par gicleurs, sauf exception.
    Plusieurs dispositions telles que celles-ci visent un renforcement de la sécurité dans les résidences privées. Elles découlent directement de certains événements récents, comme la tragédie de l’Île-Verte, où un incendie a ravagé une résidence privée faisait de nombreuses victimes.

  • La signalisation des issues à l'aide d'un pictogramme vert.
    Cette mesure est en place aux États-Unis depuis plusieurs années déjà.

  • La révision du pourcentage d'apport d'éclairage naturel dans les logements.
    Auparavant, la présence d’une fenêtre était requise dans une chambre. Le CNB de 2005 avait exclu cette obligation, puisqu’elle n’était plus requise sur le plan de la sécurité (évolution de la ventilation et présence de gicleurs).
    Cette disposition est toutefois de retour et il s’agit d’une avancée significative pour la qualité de vie des occupants.


    Ce ne sont là que quelques exemples choisis. Nous vous invitons à consulter le site de la RBQ (www.rbq.gouv.qc.ca)
    pour obtenir un aperçu précis des nouvelles dispositions les plus importantes.

    Il est important de mentionner qu’une période transitoire de 18 mois permettra à tous de s’ajuster, pour un passage progressif de l’ancienne règlementation à la nouvelle.

    Finalement, rappelons que l’analyse de conformité aux codes en vigueur est souvent intégrée aux démarches en planification immobilière ou en planification du maintien d’actifs. Topo demeure à l’affût des nouveautés pour vous accompagner dans une planification axée vers les normes et tendances d’avenir.

 
 

ADOPTION DE LA LOI 10, CRÉATION DES CISSS ET ABOLITION DES AGENCES

DE SANTÉ

Des conséquences immobilières en perspective / 17 février 2015

 

Le 7 février dernier, l’Assemblée nationale du Québec faisait adopter la loi 10 modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux, notamment par l’abolition des agences régionales. Les trois paliers de gestion actuels (ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), agences de santé et de services sociaux et centres de santé et de services sociaux) fusionneront pour former 2 paliers aux rôles bien distincts : le MSSS et les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS).

Les 182 établissements publics en place seront réduits à 28 dans une optique de diminution de la bureaucratie et de simplification des parcours-patients. À l’échelle régionale, l’organisation des soins et services sera remaniée pour former
les nouvelles entités que seront les CISSS. En vigueur le 1er avril 2015, cette réorganisation amènera son lot de conséquences sur les aspects cliniques et financiers, sur la gouvernance, sur les ressources humaines et, inévitablement, sur le plan immobilier.

Dans un tel contexte où des établissements seront regroupés et d’autres fermés, il sera grandement pertinent pour les CISSS

de mettre à jour leurs orientations cliniques et immobilières pour qu’elles correspondent aux nouvelles réalités régionales.

L’outil par excellence pour y parvenir est sans contredit le plan directeur clinique et immobilier (PDCI), qui traduit véritablement, sur un horizon de 10 ans, les orientations stratégiques en besoins actuels et futurs des utilisateurs d’un parc immobilier. Planifier n’est jamais aussi pertinent qu’en période de restructuration, puisqu’une planification fine permet de se projeter dans l’avenir

et d’anticiper les besoins qui émergeront. Une telle planification réalisée en parallèle à une planification stratégique permet d’arrimer la vision stratégique de l’établissement à la faisabilité immobilière pour répondre aux orientations établies.

Rappelons que Topo planification a réalisé plus de 60 plans directeurs immobiliers, dont plus de 45 plans directeurs immobiliers (PDI) ou plans directeurs cliniques et immobiliers (PDCI) spécifiquement dans le domaine de la santé ou des services sociaux,

et ce, dans 12 régions du Québec.